Contact

Écrivez-moi !

 

écrivez-moi un email à travers ce formulaire, et je vous répondrai sans attendre!

A bientôt!

Veuillez entrer le code:

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

Décès de Jean-Pierre Causse le      10 mars   2018

 

 

Né le 4 octobre 1926 à Montpellier (Hérault), il fréquente le lycée de Montpellier avant de rejoindre le lycée Saint-Louis de Paris pour préparer le concours d'entrée à l'École normale supérieure qu'il intègre en 1946. Lauréat de l'agrégation de physique en 1950, il part un an en stage au centre de recherche de Schlumberger aux États-Unis. Il effectue son service militaire dans la Marine nationale en 1951/52. Puis il est chercheur dans le laboratoire du professeur Lallemand à l'Observatoire de Paris jusqu'en 1955. En 1955/62, il retourne au centre de recherche de Schlumberger aux Etats-Unis (chef de département en 1960). En 1962, il rentre en France pour prendre la direction de la division satellites du CNES. Il dirige personnellement la construction des quatre premiers satellites français lancés avec succès en 1965, 1966 et 1967. Il est directeur du centre spatial de Brétigny en 1966/69. Il est directeur de l'ELDO (fusée Europa) en 1969/72, puis du programme Spacelab à l'ESRO en 1972/74. Il est nommé directeur général adjoint, chargé de la recherche, à Saint-Gobain en 1974/89. Conseiller spécial auprès de Jacques Valade, ministre délégué chargé de la Recherche et de l'Enseignement supérieur de février 1987 à mai 1988, il est vice-président du Conseil supérieur de la recherche et de la technologie de 1987 à 1989, et membre du Comité national d'évaluation de la recherche (CNER) de 1989 à 1992. Membre du Conseil des applications de l'Académie des sciences (CADAS) depuis 1984, il participe à la fondation de l'Académie des technologies en 2000. Il est membre de l’Institut Français d’Histoire de l’Espace (IFHE) depuis sa création en 1999. Il est Officier de la Légion d'honneur, Commandeur de l'Ordre national du Mérite, Officier des Arts et Lettres, Médaille de vermeil du CNES, Grand prix Marcel Dassault de l'Académie des sciences.